Conférence – Désirer mettre fin au désir

08/06/2024

14 : 30

-

16 : 30

L’enseignement du Bouddha est très souvent présenté comme voulant « mettre fin à tout désir » afin de mettre fin à l’insatisfaction.

Mais le mot désir a été utilisé par les Européens pour traduire une bonne dizaine de termes indiens très différents… Certains – comme la soif : taṅhā ou la passion : rāga – désignent des émotions considérées par le Bouddha comme négatives. Mais d’autres termes très importants – tels que bodhisatta, bhikkhu ou sikkha : l’entraînement – bien au contraire, expriment une forme de désir très positif ! D’autres sont plus ambivalents…

En quoi le désir est-il négatif : en lui-même ? selon son objet ? selon ses conséquences sur l’esprit ? Doit-on lutter contre tous types de désir ou en en utiliser certains ? Est-ce la fin de tout désir qui met réellement fin à l’insatisfaction ?

Tarifs

• 10€
• Etudiant, chômeur et pratiquant DZP ayant la carte mensuelle : 5 €
Dominique Trotignon a dirigé l’Institut d’Études Bouddhiques de Paris de 1998 à 2018, où il enseignait sur le bouddhisme ancien et le Theravāda. Il est président d’honneur de l’Association Bouddhique Theravāda « Vivekārāma », au sein de laquelle il enseigne régulièrement. Il participe aussi actuellement à la mise en place d’une nouvelle association consacrée à l’étude du bouddhisme ancien, du pāli et du Theravāda (Bopath).